Créée par quatre agences et composée de six membres, l’European Association of Sustainability Rating Agencies (EASRA) s’est donnée pour mission de porter la voie des petites et moyennes agences de notation extra-financières face aux autorités européennes. Entretien avec Antoine Mach, associé-gérant de Covalence et membre de l’association.
Décideurs. Pouvez-vous revenir sur la création de l’EASRA ?
Antoine Mach. Lancée en 2023, l’EASRA a pour but de faire entendre la voix et défendre les intérêts des petites et moyennes agences de notation extra-financières en Europe. Dans un contexte réglementaire mouvant, la société EthiFinance se trouve à l’initiative de la création de l’EASRA, en collaboration avec trois autres agences que sont Covalence, Integrum ESG et Inrate. Il existe, à ce jour, une nécessité de prendre en compte des ressources et équipes nécessaires à la bonne mise en conformité par les autorités, qui ne sont pas les mêmes pour les grandes et petites agences. Nous avons également la volonté de mettre en commun la définition des objectifs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) qui diffère selon le regard américain et européen. Derrière une notation, il y a des opinions, une vision de la société et une définition de ce qu’est l’intérêt public et ce à quoi va ressembler l’avenir de la planète. Il demeure une crainte chez les investisseurs européens que l’Europe soit dominée par la vision nord-américaine.  Enfin, l’association défend la notion de double matérialité.
 
Vous pouvez préciser ?
La matérialité vient du monde de la comptabilité et de la finance et représente ce qui est important, pertinent et significatif pour l’investisseur, et les entreprises cotées en Bourse ont le devoir de publier ces informations matérielles. Dans le monde de la finance responsable, nous parlons aussi de matérialité des facteurs ESG. Les visions européenne et outre-Atlantique divergent sur ce point-là, dans la mesure où le point de vue américain défend une approche dite de "matérialité simple" (la durabilité est au service de la finance), quand l’UE, les ONG et les organismes durables soutiennent la démarche inverse selon laquelle la finance vient au service de la durabilité : une matérialité double dans laquelle les entreprises doivent publier leurs informations financières, mais également sur les risques que les facteurs ESG représentent pour elles et l’impact de ladite société.
 
Sommes-nous sur le bon chemin vers une finance plus responsable ?
Il y a eu des évolutions : avant l’an 2000, c’était un sujet en marge pour les entreprises. Depuis, l’ONU a appelé les grandes entreprises et investisseurs institutionnels à prendre en compte les enjeux et risques ESG en utilisant l’argument de la matérialité simple. Résultat, les Principes pour l’investissement responsable (PRI) ont été créés et adoptés par un nombre croissant d’acteurs de la place financière. À ce jour, les signataires des PRI représentent deux tiers des actifs gérés dans le monde et un tiers des placements intègre, d’une façon ou d’une autre, la durabilité. Cependant, derrière ces succès se cachent des frustrations, des critiques, des soupçons de greenwashing et probablement des abus. Il existe différentes façons de faire de l’ESG, de la simple exclusion à la finance à impact, mais les approches les plus ambitieuses restent marginales en matière comptable. Nous remarquons tout de même une volonté, notamment de la part des pouvoirs publics, de rendre la finance plus impactante et à ce titre, des réglementations sont mises en place afin de continuer cette avancée.  
 
Quelles sont les prochaines étapes pour votre association ?
Après une phase de consultation, nous avons soumis un avis à l’UE au sujet d’une réglementation concernant les agences de notation extra-financières. Le rythme de développement de l’EASRA est calqué sur celui des autorités européennes.
 
Propos recueillis par Marine Fleury

Vient de paraître

Autopromo site Module Guide Immo 300

GUIDE ET CLASSEMENTS

> Guide 2023

Prochains rendez-vous

26 mars 2024
Sommet Entreprises & Croissance 
Innover, Investir, Réussir
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER ● REMISE DE PRIX

Voir le site »

26 mars 2024
Family Stories 
Le rendez-vous des entreprises familiales
CONFÉRENCES ● COCKTAIL

Voir le site »
18 juin 2024
Sommet du Patrimoine & de la Performance 
La rencontre des leaders de la gestion de patrimoine
CONFÉRENCES ● DÉJEUNER ● REMISE DE PRIX

Voir le site »
 

Newsletter Flash

Pour recevoir la newsletter du Magazine Décideurs, merci de renseigner votre mail

{emailcloak=off}